Publié le 27 Novembre 2021

Pendant ce temps !

Pendant qu’ils parlaient tous à voix hautes

Pendant qu’ils cherchaient tous à se faire entendre

Pendant qu’ils jouissaient à relever mes fautes

Gardant le silence, il posa sur moi un regard tendre

 

Pendant qu’ils m’imposaient leurs vérités

Pendant qu’ils condamnaient ma vie et mes pensées

Pendant qu’ils critiquaient mes actes et mes agissements

Paisible, il s’approcha de moi lentement

 

Pendant qu’ils invoquaient son nom

Pendant qu’ils me faisaient la leçon

Pendant qu’ils se glorifiant d’avoir raison

Il me chuchota tendrement, bienvenue à la maison

 

Pendant qu’ils conversaient sur le monde

Pendant qu’ils reprenaient tout le monde

Pendant qu’ils se pensaient si différent du monde

Il me dit, je suis heureux que tu sois né dans ce monde

 

Ce qu’ils ne savent pas

C’est que lorsqu’ils parlent de toi, ils parlent d’eux-mêmes

Ce qu’ils oublient

C’est qu’en te condamnant, ils se condamnent eux-mêmes

Ce qu’ils ne perçoivent pas

C’est qu’en parlant en mon nom, ils parlent au nom d’eux-mêmes

Ce qu’ils démontrent

C’est qu’ils cherchent à se justifier par eux-mêmes

 

Que dois-je comprendre Seigneur, lui demandais-je ?

Ce qu’ils sont, tu l’es aussi

Ce qu’ils font, tu le fais aussi

Ce qu’ils disent, tu le dis aussi

 

Seigneur, n’es-tu pas venu à mon secours ?

Aujourd’hui tu es victime, hier tu étais bourreaux

Si tu ne prends garde aux détours

Demain, tu recommenceras à nouveau

 

Que faire ? Que dire ? Que penser Seigneur ?

Penser qu’aucun n’est juste sur cette terre

Dire, redire et vous redire que seul ma grâce vous suffit

Faites tous vos efforts, progresser pour la gloire du Père

 

N’est-ce pas ce que nous pensons, disons et faisons ?

Tout se figea dans un silence assez long

Plus de réponse instantanée et audible à mon esprit

Cette question m'était laissée comme un héritage de grand prix

 

Certaines questions rythment le sens d’une vie

Toute réponse ne peut donc s’arrêter dans des temps prédéfinis

A chaque « ici et maintenant »

Se joue la fidélité de nos engagements

 

Ce qui est fait est fait

Mais le présent est à vivre et à revivre

C’est pour que les choses puissent changer

Que des aujourd’huis nous arrivent

 

Samedi 27 novembre2021

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Tonino D'Arcangelo

Publié dans #Réflexion et poésie, #Encouragement

Repost0

Publié le 8 Novembre 2021

Malgré le flou que peut contenir une vie, il y aura toujours quelque chose d'esthétiquement beau à percevoir. Tout dépendra du regard que vous poserez !

Malgré le flou que peut contenir une vie, il y aura toujours quelque chose d'esthétiquement beau à percevoir. Tout dépendra du regard que vous poserez !

Avons-nous conscience de l'importance du regard dans nos vies ? Quand je parle du regard, ici, je ne vous parle pas de la vision, de la vue, mais du regard en tant que "l'attention portée sur autrui".

Je me souviens qu'en tant qu'ainé de la famille, lorsque ma mère devait partir faire une course et que l'on devait rester seul à la maison, elle me disait : "Peux tu jeter un oeil sur tes soeurs et ton petit frère ? Je reviens vite, je n'en n'ai pas pour longtemps !" Jeter un oeil, c'était avoir un regard sur ce qu'il se passait. Cela signifiait avoir une oreille attentive pour s'assurer que tout se passait au mieux pendant son absence. Jeter un oeil signifie donc avoir une attention particulière portée sur l'autre.

Les études psychologiques ont démontré combien le regard des parents est fondateur pour que le bébé puisse évoluer positivement dans sa croissance physique comme psychique. Selma Fraiberg1 qui a eu une expérience préalable auprès d'enfants aveugles, dit à propos du regard :  " ... le bébé aveugle perçoit parfaitement le "regard" de sa mère, à travers d'autres voies, telles que le toucher, l'ouïe." Nous voyons bien que lorsque nous parlons du regard, nous devons nous éloigner de l'idée de voir, de regarder, d'observer avec les yeux. Nous percevons bien que l'attention portée à autrui est bien plus  que simplement voir et observer par la vue.

Nous grandissons au travers du regard des autres. Nous avons eu besoin de cette attention particulière pour grandir et très certainement nous en avons encore besoin pour avancer dans la vie. Les attentions sincères et positives manifestées à notre égard, n'ayons pas peur de le dire, nous font tellement de bien. Même si nous ne nous en rendons plus compte parfois. C'est peut-être pour cela que les réseaux sociaux tels que Facebook et autres ont eu autant de succès. On se donne à voir !

On est certainement à la recherche de notre besoin fondamental , celui de se sentir aimé, apprécié. Cet amour passe aussi par le regard positif, par la petite attention positive, aussi petite soit-elle. Sommes-nous peut-être sans cesse à la recherche de ce désir d'être considéré ?  Nous essayons peut-être de combler un vide originel ? Le regard de l'Autre (Dieu) perdu dans notre relation spirituelle contaminée par le péché (rupture de relation avec l'Essentiel).

Cependant, l'idéologie de "l'image de soi" se décline soit par un renforcement de notre estime, soit par un manque de confiance en soi. Cela va même parfois plus loin. Pour certaines personnes, cela peut se manifester par un orgueil démesuré pendant que pour d'autres cela se manifeste par une santé physique et/ou psychique très fragile. 

Jacques Michelet  écrit : "Notre corps éprouve le regard, il est pris par celui-ci suivant des modalités infiniment variées. La clinique du regard révèle les souffrances du comment je me vois, comment je me regarde, comment l'autre me regarde, mais aussi celle du donner à voir comme celle de la soustraction au regard, anorexie, boulimie, phobie, scarification, et aussi bien tatouages, expérience du corps à l'aide de substances, ou encore addiction. C'est plutôt l'attention de ce qui vous regarde qu'il s'agit d'obtenir. Ce regard qui me manque et que je désire". 

Des pathologies de l'âme exprimées par le corps qui  sont malheureusement bien plus souvent critiquées et condamnées par une moralisation de tout bord, plutôt qu'accueillies par un "samaritain" sensible à la souffrance d'autrui. Nos valeurs doivent permettre la différenciation de soi, d'habiter le monde à notre manière, cela est nécessaire à notre existence personnelle en tant que croyant, certes, mais elles ne peuvent servir à nous diviser de l'humanité. Se séparer pour se différencier oui, mais non pour diviser et catégoriser... voilà un principe éthique important que nous enseigne l'attitude du Christ, dans la manière dont il est venu habiter le monde. (J'y reviendrai certainement dans un autre article).

Quand un être fait l'expérience spirituelle de la présence de Dieu dans sa vie, il sait que le regard de Dieu est fondamental pour son équilibre. Il sait également que ce désir de retrouver ce regard originel perdu est avant tout celui que l'humanité à perdu lorsqu'elle s'est séparée du regard de son créateur à son attention. C'est ainsi que le psalmiste, par exemple, s'écrie : 2 Regarde-moi et aie pitié de moi, car je suis abandonné et malheureux." 

Si nous réfléchissons à ce qui se passe sur les réseaux sociaux, ne pouvons-nous pas dire avec une certaine lucidité et honnêteté  "qu'être visible, c'est être choisi et qu'être choisi, c'est être regardé."3  Cependant, comme démontré plus haut, si cela peut contribuer à un sentiment positif chez certains, cela peut nuire à la vie psychique chez d'autres. C'est ainsi que Jacques Michelet relève les conséquences positives ou négatives de ces expériences ainsi qu'un questionnement sur l'impact du regard sur nos corps. Il écrit : " Comme le dit le psychanalyste Jacques Lacan : C'est par le regard que j'entre dans la lumière et c'est du regard que j'en reçois l'effet".  Cette expérience est celle de la rencontre heureuse ou malencontreuse qui établit la façon dont je l'éprouverai. Il s'agira alors de situer les conséquences de cette rencontre heureuse ou malencontreuse : enthousiasme, joie, amour, beauté, privilège, triomphe, adoration, exaltation, célébration, succès, lumière, etc., se déclinent du côté de la jouissance d'être regardé par un Autre qui vous aime et vous admire, et, à l'inverse, tristesse, malheur, désillusion, honte, déchet, mépris, ravage, haine, exclusion, etc., parlent des affects liés à la mauvaise rencontre avec le regard de l'Autre (des autres). Nous les déclinerons dans les registres du corps. Comment le corps est-il affecté par ce regard des autre ou de l'Autre ? Cela touche-t-il son image ? Et comment ? Cela atteint-il le corps en tant qu'il est parlant ? Les maladies psychosomatiques sont-elles des écritures d'un regard sans paroles ? Les symptômes, ces manifestations du désordre psychique, sont-ils induits par le regard des autres, l'impact de sa percussion ? L'expérience de l'effroi, notamment est-elle prise dans cette fixation au regard comme objet qui m'annihile ? Comment le corps réagit-il à cette présence du regard ?

L'impact du regard sur la vie des autres et celui des autres sur nous-même n'est, ni sans effet, ni sans importance. En tant que travailleurs sociaux, tout comme en tant que le prochain d'autrui, nous devons prendre conscience de l'effet que porte notre regard sur tout autrui.

Savez-vous pourquoi le livre de la Genèse met, entre autre, dans son introduction, ce point d'honneur à remonter notre humanité à un être unique ? Pour que personne ne puisse dire : mon ancêtre a précédé le tien. C'est pour nous rappeler que le monothéisme biblique exclut radicalement tout racisme, tout rejet de l'autre en tant qu'individu. Adam : un seul et même ancêtre (ou type d'ancêtre, selon les interprétations) tout en haut de la chaine signifie qu'il n'y a qu'une seule race d'homme, une seule espèce d'homme, une unité du genre humain. Si la Bible pose les fondements de l'homme sur ce fait, c'est aussi pour rappeler que l'Homme est une espèce unique dans toute la création tout en étant chacun singulier. Ce qui nous amène à comprendre et à saisir que " dire que l'homme est unique, c'est aussi définir, d'une manière grandiose, sa place dans l'univers, son rôle et sa responsabilité".4 

Poser son regard sur autrui, c'est poser un regard sur soi, sur soi en tant qu'humain, personne de même valeur, d'origine égalitaire, digne d'être aimé et accueilli en tant que créature issue d'une unité d'origine. Nous avons une responsabilité partagée, c'est prendre soin de soi, c'est à dire ici de l'humanité en soi, et cela se réalise en prenant soin du regard que l'on pose sur les autres. En posant un regard favorable sur autrui, nous influons sur la façon dont nous prenons soin de la souffrance humaine. Ce qui veut dire, prendre soin de notre propre souffrance également !

Je pense que l’éthique Biblique peut être-là pour rappeler à nos institutions citoyennes et communautaires un essentiel : le rapport humain influe la souffrance. Certes, nous avons nos limites, mais nous avons aussi nos capacités, non pas à réparer ou à effacer la souffrance du monde dans son entièreté, mais au minimum, à tenter de la rendre un peu moins pénible pour la supporter ensemble. Une façon pour moi de placer un premier contour de l'éthique du soin.

Pour conclure, je nous laisse en méditation les deux passages bibliques suivant pour nourrir notre désir de ne pas dévier de la volonté de porter une attention bonne pour la vie d'autrui en vue de son salut qui commence ici sur terre !

"Ne jugez pas afin de ne pas être jugés, car on vous jugera de la même manière que vous aurez jugé et on utilisera pour vous la mesure dont vous vous serez servis. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : ‘Laisse-moi enlever la paille de ton œil', alors que toi, tu as une poutre dans le tien ?  Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l'œil de ton frère."

Matthieu 7.1-5

"Nous vous y invitons, frères et sœurs: avertissez ceux qui vivent dans le désordre, réconfortez ceux qui sont abattus, soutenez les faibles, faites preuve de patience envers tous."                                                                                                     1Thessaloniciens 5.14

 

Ecrit finalisé le O7 novembre 2021

1. Selma Fraiberg (1918-1981) était une pédopsychiatre, auteur et assistante sociale américaine. Elle a étudié les nourrissons atteints de cécité congénitale dans les années 1970.

2. Psaume 25.16

3. Jacques Michelet, psychologue et psychothérapeute. Dans son ouvrage "Prendre soin de soi et de l'autre en soi".

4. Josy Eisenbergh (1933-2017) dans A Bible ouverte, présence du Judaïsme chez Albin Michel.  Il fut rabbin, auteur, producteur et réalisateur de télévision français, d'origine polonaise et hassidique.

Voir les commentaires

Repost1

Publié le 5 Novembre 2021

QUE VOTRE RETABLISSEMENT SOIT COMPLET !

Telle la prière de l'apôtre Paul dans la bible, à la fin de la deuxième épitre aux Corinthiens, nous prions pour votre rétablissement complet !

"C'est justement ce que nous demandons à Dieu dans nos prières: votre complet rétablissement " 2 Corinthiens 13: 9

J'ai été fortement interpellée par cette formule. En effet, il ne prie pas seulement pour le rétablissement mais bien pour qu'ils soient complètement rétabli !

En effet, ces derniers temps n'ont pas été simples pour beaucoup: deuil, perte d'emploi, maladie, intempéries, et j'en passe... plongeant parfois brutalement certains dans des situations instables, fragiles et parfois désespérées !

Nous ne pouvons être insensible à cette souffrance !

Heureusement dans ces temps troublés, nous ne sommes pas seuls, il y a aussi de bonnes nouvelles et des promesses !

Je vous en partage simplement une qui m'a interpellée pendant mes temps de méditation...

"Tu es mon refuge et mon bouclier, je fais confiance à ta parole...Soutiens-moi selon ta promesse et je vivrai"                   Psaumes 119:114 & 116

Une belle petite perle ! Très simple mais riche de sens et de signification.

Je vous encourage simplement à continuer d'espérer en Dieu et à compter sur son soutien selon sa promesse pour votre vie ! Vers un rétablissement complet !

Christine

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Christine D'Arcangelo

Publié dans #Encouragement

Repost1

Publié le 27 Octobre 2021

PRENDS COURAGE ENCORE !

La vie actuelle semble ne pas avoir épargné certains. Tant par la maladie, le deuil, l'injustice, le manque, la solitude, l'isolement, la dépression, la détresse mentale et sociale... et la liste pourrait être encore très longue. Nous ne pouvons être insensible à la misère grandissante actuelle !

En même temps, la lumière et l'espoir de Christ n'a jamais été aussi criant que dans ces temps.

J'ai été moi-même confrontée au décès d'un membre de ma famille à cause du Covid 19. Combien nous pouvons réaliser, malgré le rythme effréné de la vie que, l'essentiel, un des combats les plus importants, reste tout de même le salut de l'âme !

Il y a une grâce tellement palpable dans ces temps également, où il est tellement important de saisir cette opportunité. L'espoir de la croix, la lumière de Christ dans les ténèbres, la compassion et la présence de Dieu par son Esprit. Jésus continue à ouvrir grands ses bras, prêt à accueillir celui ou celle qui voudra bien se rendre disponible et ouvert à son amour.

"Ce monde et toutes ses peines, prends courage, car il en est vainqueur !"

"Je vous ai dit cela afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez à souffrir dans le monde, mais prenez courage: moi, j'ai vaincu le monde." Jean 16: 33.

"Et nous tous qui le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'oeuvre du Seigneur, c'est à dire de l'Esprit. Ainsi, puisque tel est le ministère que Dieu nous a confié dans sa bonté, nous ne perdons pas courage." 2 Corinthiens 3: 18 et 4: 1.

C'est Dieu lui-même qui nous a destiné à un tel avenir, et qui nous a accordé son Esprit comme acompte des biens à venir. Nous sommes donc en tout temps, plein de courage... Aussi que nous restions dans ce corps ou que nous le quittions, notre ambition est de plaire au Seigneur.  2 Corinthiens 5: 5,6 et 9.

Si tu passes par des difficultés, j'aimerais te dire: "Prends courage, encore !"

Bonne semaine à chacun,

Christine

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Christine D'Arcangelo

Publié dans #Encouragement

Repost0

Publié le 13 Octobre 2021

RENDU CAPABLE !

Cela fait des mois que je suis plongée dans la lecture et la méditation de 2 Corinthiens dans la Bible et je trouve à chaque fois des petites perles différentes.

Celle d'aujourd'hui s'appuie sur le verset 6 du chapitre 3.

"C'est lui qui nous a rendu capable d'être les serviteurs d'une nouvelle alliance qui ne dépend pas de la loi, avec ses commandements écrits, mais de l'Esprit. Car la loi, avec ses commandements écrits, inflige la mort. L'esprit, lui, communique la vie." 2 Corinthiens 3: 6.

Même si dans le contexte de ce texte, cette parole est plus la confirmation de la capacité que Dieu donne en tant que serviteur de la nouvelle alliance, celle de l'Esprit, j'ai pu tout de même percevoir une parole d'encouragement applicable pour nous aujourd'hui.

Un autre texte permet de confirmer cette idée:

"Vous exprimerez votre reconnaissance au Père qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage qu'il réserve dans son royaume de lumière à ceux qui lui appartiennent." Colossiens 1: 12

Même si dans ce contexte également, l'auteur parle davantage que Dieu nous a rendus capables par son Fils Jésus-Christ d'avoir part à l'héritage qui est réservé aux enfants de Dieu, nous pouvons retirer une parole d'encouragement actuelle pour nous ici encore.

En effet, nous pouvons être confrontés à toutes sortes d'impossibilités dans nos vies. Impossibilités réelles et concrètes ou imaginaires et non-fondées.

Nos impossibilités peuvent être multiples:

- L'incapacité de pouvoir faire face physiquement (fatigue, épuisement, maladie,...).

- L'incapacité de pouvoir faire face moralement (découragement, sentiment d'impuissance, lassitude,...).

- L'incapacité de pouvoir faire face spirituellement (désert, impression de stérilité spirituelle, voies sans issues,...).

- L'incapacité matérielle et circonstancielle...

Quelles que soient nos impossibilités, qu'elles soient réelles ou mensongères, là où cela nous semble impossible, Dieu nous donne la force, nous permets de nous relever, nous rend capable d'avancer et de continuer. De traverser ce moment avec Lui ! Non par nos propres forces seulement mais bien par l'Esprit qui vivifie !

Chaque fois, que dans tes pensées et émotions et circonstances cela te semble impossible, redis en toi-même: "Dieu m'a rendu capable ! Avance par SA force"!

Soyez vivement encouragés !

Christine

 

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Christine D'Arcangelo

Publié dans #Encouragement

Repost0

Publié le 10 Août 2021

Les vacances et le vrai repos !

Pour certaines personnes, dont moi-même, la période des vacances est très attendue. Bien souvent, celle-ci est bénéfique. Cette interruption d'activités professionnelles durant une certaine période est nécessaire pour recharger les batteries. Mais, à vrai dire, la cessation de nos activités n'est pas suffisante pour se sentir en vacance. On peut être officiellement, concrètement en congé, sans forcément l'être dans l'esprit. Nos pensées préoccupées, tourmentées, assaillies par des tas d'affaires, continuent à nous poursuivre où que nous soyons et quelle que soit la période.

Personnellement, je me sens en vacance lorsque je profite du moment présent sans ressentir aucune pression particulière, sans devoir accomplir une tâche à réaliser de manière urgente. Je me sens en vacance lorsque je peux vaquer, flâner quelque peu, m'évader loin de toutes pressions sociales, relationnelles, professionnelles et me sentir paisible... Une paix qui m'apporte du repos.

Au final, mon vrai besoin de vacance est un besoin de repos !

Le repos est un principe important dans la bible, il touche les trois dimensions de notre être : le physique, l'émotionnelle et la dimension spirituelle. Dans l'ancien testament, comme dans le nouveau, le repos est un principe repris sous des formes variées jusqu'à se retrouver au coeur des 10 paroles données par Dieu à Moïse pour le peuple d'Israel, 10 paroles que je considère personnellement comme étant le premier socle de base éthique des principes universels dont tout homme et toute société ont besoin pour vivre bien et ensemble. Bien évidemment, ceux-ci ne sont que la base, s'en contenter reste insuffisant, mais cela n'enlève aucunement leur aspect essentiel.

La bible nous rappelle que Dieu lui-même s'est reposé de son oeuvre créatrice. Au coeur de son alliance avec Israël, Dieu demande à l'homme d'imposer un repos organisé de façon hebdomadaire (jour du Shabbat), en plus des repos annuels (fêtes) et autres... C'est le début du droit de chômage universel que l'on retrouve d'ailleurs dans la charte des droits de l'homme (pas le temps de s'attarder ici).

"Ainsi furent achevés le ciel et la terre avec toute l’armée de ce qu’ils contiennent. Le septième jour, Dieu avait achevé tout ce qu’il avait créé. Alors il se reposa2.2 Verbe d’où dérive le mot hébreu qui désigne le sabbat. en ce jour-là de toutes les œuvres qu’il avait accomplies. Il bénit le septième jour, il en fit un jour saint, car, en ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait accomplie. " (Genèse 3.1-3)

Pense à observer le jour du shabbat et fais-en un jour consacré à l’Eternel. Tu travailleras six jours pour faire tout ce que tu as à faire. Mais le septième jour est le jour du repos consacré à l’Eternel, ton Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi ; car en six jours, l’Eternel a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve, mais le septième jour, il s’est reposé. C’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du shabbat et en a fait un jour qui lui est consacré." (Exode 20.8-11)
 

Le repos que Dieu propose dans son alliance à Israel impacte effectivement l'aspect physique puisqu'il impose que tout homme, mais pas que, tout être vivant au service du profit humain aussi, cesse ses activités durant ces jours. Toute activité humaine ayant pour but de subvenir à ses besoins naturels même élémentaires devaient cesser, s'arrêter. L'homme devait pourvoir à ses besoins de ce jour de repos durant les jours qui précédaient ce moment. Comme pour la manne dans le désert.

Ce repos touche également l'aspect émotionnel puisqu'il était lié à quelque chose de festif, relié à ce sentiment de joie de se retrouver en communauté pour partager ces moments dans un esprit de paix et d'amour réciproque. Cet atmosphère rappelait également la libération de l'esclavage que le peuple avait connu en Egypte et devait lui procurait une joie profonde et durable.

Enfin, sans être exhaustif, ce repos touche également la sphère spirituelle car l'objectif premier était de se libérer de toutes activité pour rendre exclusivement un culte à Dieu, au seul vrai Dieu, en se libérant de toute forme de servitude ou d'intérêt personnel qui empêche ou limite l'homme dans son élan à vouloir se disposer à réserver un temps de relation particulier avec son créateur.

Christ, qui est la révélation du Père et la Parole de Dieu incarnée, nous invite également au repos de l'âme. Tout ce que la loi avait pour but d'enseigner et d'offrir à l'homme, Christ nous l'offre en sa personne et en sa présence par le Saint-Esprit qui habite en nous.

Vers cette même époque, Jésus dit : Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et que tu les as révélées à ceux qui sont tout petits. Oui, Père, car dans ta bonté, tu l’as voulu ainsi. Mon Père a remis toutes choses entre mes mains. Personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père ; et personne ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d’un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes. Oui, mon joug est facile à porter et la charge que je vous impose est légère. (Matthieu 11.25-30).

Quelles que soient les turbulences, les préoccupations, les inquiétudes qui fatiguent, épuisent, surchargent l'âme, si nous sommes fatigués des circonstances qui animent actuellement notre vie, le Saint-Esprit nous invite à nous approcher du Christ afin que nous puissions trouver le repos nécessaire.

Jésus, par son enseignement et son accompagnement, nous instruit avec sagesse et guide nôtre âme sur la voie du véritable repos de l'âme en plus du repos de l'être que nous sommes.

Je vous encourage à vous abandonner dans la sagesse de ses instructions avec foi et vous (re)découvrirez sa présence manifestée en vous par l'Esprit qui vous habite, si du moins vous l'y avez invité à demeurer.

Au bout du compte on peut être en vacance et ne pas être en repos et à l'inverse, ne pas avoir le privilège des vacances et malgré tout avoir l'âme au repos... Cependant, quand les deux sont possibles en même temps, vacances et repos de l'âme ensemble, c'est une excellente bénédiction, c'est le must !

Tonino le 10/08/2021

Les vacances et le vrai repos !

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Tonino D'Arcangelo

Publié dans #Encouragement, #L'épanouissement de l'âme

Repost0

Publié le 2 Août 2021

LA SOIF DE DIEU ATTISEE PAR L'ESPRIT

Cela fait plusieurs  mois que je suis conduite à méditer la deuxième épître aux Corinthiens. Je la lis, la relis, la dévore et j'ai l'impression et que j'en découvre sans cesse des trésors tout aussi différents et profonds. Ce que je lis me nourris tellement, comme-ci cette faim était un gouffre sans fond :)

Je ne sais pas vous, mais reconnaissez-vous lorsque l'Esprit de Dieu vous attire  à Lui pour vivre plus de profondeurs ? Il y a une différence notable et reconnaissable  quand c'est Lui qui vous attire plutôt qu'une attirance illusoire.

Je vous partagerai un souvenir qui me reviens alors que j'écris ces quelques lignes. Au début de notre mariage, Tonino et moi-même étions dans une réunion chrétienne comme nous en avions l'habitude régulièrement. Un serviteur de Dieu y était invité. Lors de l'appel à la prière, je me suis sentie attirée par l'Esprit à m'avancer pour que l'on m'impose les mains. La petite anecdote humoristique, c'est que je me suis avancée, mais à peine ce serviteur s'avançait et levait ses mains pour les poser sur ma tête, je me suis  écroulée à terre puissamment visitée par l'Esprit de Dieu sans qu'il ait pu faire quoi que ce soit et qu'il ait pu m'imposer les mains ! Un souvenir vraiment merveilleux ! En un instant, ce pourquoi vous luttiez peut-être difficilement depuis des années, saute en un instant...

Les expériences avec l'Esprit de Dieu ne prennent pas la même forme tout le temps et pour tous, ce que je veux juste illustrer par cette histoire, c'est que quand L'Esprit attise une telle soif, il n'y a que lui qui peut vous combler et répondre à cet appel.

L'onction de Dieu peut être très puissante, pour moi c'est un souvenir merveilleux où j'ai été plongée dans une manifestation particulière de l'Esprit, manifestation non forcément recherchée sous cette forme..., il est important de ne pas rechercher la forme mais de persévérer dans la recherche de Dieu et de réveiller, d'attiser la soif de Dieu en nous comme nous le conseille Ephésiens 5 : 18.

"L'élan de mon âme était si puissant, que je me précipitais pour prier dans la chambre contigüe au bureau. il me semblait que je rencontrais le Seigneur Jésus-Christ face à face. J'avais le sentiment de la réalité de Sa présence." Extrait du livre "Du désert à l'appel" / Christine D'Arcangelo - Charles Finney-mémoires.

Je crois que c'est un temps favorable où l'Esprit de Dieu nous met à part, attise notre soif de Lui pour celui qui se prépare, se dispose et persévère à vouloir vivre plus de profondeurs et de nouveautés dans Sa présence.

"Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'oeuvre du Seigneur, c'est à dire de l'Esprit. Ainsi puisque tel est le ministère que Dieu nous a confié dans sa bonté, nous ne perdons pas courage. 2 Corinthiens 3: 18

Que ce texte est encourageant ! J'ai beau le lire et le relire, je le redis à nouveau, j'ai l'impression que cela nourrit mon âme comme si elle était un gouffre sans fond ! 

Chers amis, je vous encourage face à la confusion et au trouble que vit le monde actuellement et depuis un certain temps à vous "élever" au dessus de ces choses et à rechercher les choses d'en haut. Ne pas vous élever dans un orgueil ou dans une position haute dévalorisant et dénigrant les autres ("je sais tout"). Mais dans une recherche de la voix de Dieu et des provisions de l'Esprit pour nous aujourd'hui.

Rechercher avec persévérance et détermination la plénitude de l'Esprit non d'une manière humaine mais accueillir comme une grâce ces rendez-vous célestes, Dieu honore ceux qui le cherche.

Rechercher avec persévérance, car certains obstacles peuvent empêcher cette quête. Il y peu y en avoir beaucoup, nous en avons traité un précédemment lors d'un article précédent: "L'indifférence, un obstacle ?" (voir ci-dessous).

Il est important aussi de pouvoir discerner la véritable oeuvre de l'Esprit et de pouvoir démasquer ce qui tente de se faire passer par l'Esprit de Dieu mais ne l'est pas, nous en avons déjà parlé dans un autre article précédent: "Vaincre l'illusion et la séduction" (voir ci-dessous également)... Une contrefaçon qui aveugle et égare même les élus dans des voies sans issues et de ruine.

"Que j'ai soif de ta présence, que j'ai soif de cette source d'eau vive !... Je t'appelle, viens inonder le désert de ma vie, viens rafraîchir la sécheresse de mon coeur, viens ranimer la flamme de mon âme afin qu'elle revive ! Je veux faire partie de ton alliance et sentir ce parfum de vie qui te représente. Le parfum de mon âme !

Je te remercie pour l'abondance de paix, je te loue pour ce que tu es, toi le Dieu vivant, je te loue parce que tu fais jaillir une rivière nouvelle, tu transformes mon désert en abondance de toi. Manifeste ta puissance afin que mon coeur reconnaisse ton nom et que mes lèvres proclament ta grandeur et ta splendeur. Souffle mon Dieu afin que le voile présent soit ôté et transformé par la lumière de l'Esprit. Tout cela par le seul sacrifice digne de louange qu'est Jésus, Fils de Dieu." Amen. 

Extrait de livre "Du désert à l'appel" / Christine D'Arcangelo

Soyez véritablement bénis dans le renouvellement de l'Esprit pour votre vie.

Christine

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Christine D'Arcangelo

Publié dans #Encouragement

Repost0

Publié le 21 Juillet 2021

Que votre joie soit complète

L'épanouissement de l'âme

(5ème partie)

L'émotion, non seulement a toute sa place dans nos vies, mais elle est là pour nous rappeler le lien existant entre notre corps et notre état psychique. Elle est l'expression de ce que l'on vit, de ce que l'on ressent dans notre intériorité.

Sa manifestation en nous, indique à la fois qu'il y a présence d'une racine, c'est à dire une cause à son émergence, mais aussi un besoin à pourvoir pour garder notre âme en bonne santé.

Nous savons que la tristesse peut avoir dans une grande majorité de situation  pour racine " la perte " et pour besoin " la consolation".

"Lupè" (en grec), dans le nouveau testament, peut être traduit par douleur, peine, chagrin, contrariété, affliction et serait souvent utilisé dans des situations de deuil, de perte. 

Il est tout à fait normal et humain de ressentir de la tristesse lorsque nous perdons quelqu'un ou quelque chose qui nous est cher. Jésus ne pleura-t-il pas en face de la mort de Lazare alors même qu'il savait que s'en suivrait la résurrection de celui-ci ? La perte d'un enfant, la disparition d'un parent, d'un ami que l'on a beaucoup aimé peut nous toucher profondément. Mais aussi, la perte d'une situation confortable, appréciée pour diverses raisons, qu'elles soient économiques, relationnelles, épanouissantes, etc.

Cette perte devient la racine de l'émergence de notre émotion. Cette émotion est tout à fait normale et même nécessaire à l'expression de notre être par le corps. N'oublions pas que l'humain est un être en trois dimensions selon la bible : corps, âme et esprit. Nous ne pouvons séparer ces trois dimensions lorsque nous parlons de l'humain. Le bien-être ou le mal-être dépend de l'harmonie ou de la dysharmonie de ces trois dimensions liées directement entre elles. S'il est vrai que bien des choses dépassent la raison humaine, notamment la connaissance et l'expérience de Dieu, la vie spirituelle n'est pas pour autant indépendante de la composition de l'homme tel que Dieu la créé. 

Cependant, là où cela devient problématique et devient une pathologie de l'âme, c'est lorsque règne en nous, non plus une émotion pouvant être identifiée à un fait précis mais à un sentiment de tristesse perpétuel, permanent, fréquent, que l'on ne peut se débarrasser, pire encore, que l'on alimente sans cesse par une incapacité à trouver consolation ou du moins de l'apaisement face à ce ressenti.

Il m'est arrivé de constater qu'en l'être humain peut apparaitre une sorte de tristesse, une sorte de mélancolie qui n'est pas liée à une circonstance particulière, mais plutôt liée à un état d'âme général. Un peu comme si nous avions juste perdu la joie de vivre, la joie d'être-là et d'exister. Dans ces moments, à la question : "Pourquoi pleures-tu ?", nous n'avons que pour réponse: " je ne sais pas, mais je suis triste. J'ai toujours envie de pleurer"

Si certaines explications peuvent être apportées par une vision psychologique de l'être humain, voire même médicale, cela n'assure pas pour autant la certitude de pouvoir aider la personne à sortir de son état d'âme. Dans beaucoup de cas, je pense que l'on peut trouver une réponse et une solution dans une vision et une démarche spirituelle. 

Perdre sa joie de vivre parmi les autres est une forme morbide que peut subir l'âme humaine. Et si la tristesse permanente relevait du fait d'avoir perdu la joie de la présence de l'Être-là, c'est à dire de Dieu ? Il y a bien des raisons diverses de perdre la joie en nous, mais toutes ont un point commun, me semble-t-il, l'absence ou la cessation d'espérer en l'Être-là, en l'Incréé-Créateur-agissant, en celui qui est le commencement et la fin de toute chose. Car, perdre ou ne jamais avoir trouvé cette relation personnelle avec l'Être-là, c'est perdre tout espoir face à la mort sous toutes ses formes. 

A contrario, la joie participe, non seulement à l'épanouissement de l'âme mais aussi à notre bien-être physique.  Nous savons, plus que jamais aujourd'hui, que la santé physique et psychique sont intimement liées à des degrés divers. La santé générale de l'homme a parmi sa mesure la joie. Un être heureux est un être en bonne santé mentale. 

Attention, celui qui sourit, qui rit, n'est pas forcément quelqu'un de globalement heureux, joyeux. L'euphorie constante peut être aussi un signe de mal-être. La joie dont il est question dans la bible, est une joie non basée sur un moment, sur un instant de plaisir, mais sur la réalité d'une vie enracinée dans une espérance stable, durable et porteuse de sérénité. Car, l'espérance biblique n'est pas simplement le fait d'espérer que quelque chose de meilleur arrive,  une sorte de "peut-être", "avec un peu de chance...", mais c'est bien parce que cette présence est réelle en nous et avec nous que quelque chose de bon ou de meilleur arrivera ou adviendra. 

Et si finalement la joie se préservait par la conscience d'une présence incessante de l'Être-là, de l'Incréé-Créateur-agissant, c'est à dire de Dieu ? Renforçant par là, la joie d'être-là, d'être en vie ? Et si la joie durable finalement persistait parce qu'il y a toujours un appui face à toutes situations difficiles ? Car la vie, est en fait, un cadeau, rien ne nous est dû, nous n'avons rien mérité pour être là ! Certains diront, mais nous n'avons rien demandé, c'est vrai ! Mais c'est pour cela que la vie, comme le salut d'ailleurs, est un cadeau, car un vrai cadeau, un présent, n'est pas quelque chose  qui se demande, mais qui s'offre et se reçoit dans une démarche de don spontané et gratuit. Sinon, ce n'est plus un don, mais un dû ou la réponse à une demande, un mérite. Il devient un salaire...

Cependant, ce n'est pas la vie qui brise l'âme, mais les évènements malheureux qui viennent se greffer à nos histoires. Pour ce monde, je ne suis ni riche, ni pauvre, je ne suis ni populaire, ni oublié, je ne suis ni important, ni menaçant, et pourtant je trouve que la vie vaut la peine d'être vécue. Oui, cela en aura valu la peine, rien que pour avoir expérimenté la certitude de l'existence d'un Être qui est à la fois la raison d'être-là et d'être en vie, quand bien même le malheur, la mort et la tristesse me touche parfois. Ce n'est pas parce que quelque chose fini, que tout s'arrête !!!

Je terminerai ce plaidoyer en vous laissant ce texte biblique, oui il y a de la joie dans ce monde, oui il y a de la joie parmi les croyants, mais le Seigneur nous invite à ce que celle-ci soit complète selon 1 Jean 1.

 

 
                                                                                                                    Tonino
                                                                                      Ecrit en 2019 et partagé en juillet 2021

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Tonino D'Arcangelo

Publié dans #L'épanouissement de l'âme, #Encouragement

Repost0

Publié le 13 Juillet 2021

Les petites " guéguerres " chrétiennes sur le net.

Dernièrement, un internaute m'interpellait de la façon suivante : " Que penses-tu de tous ces échanges musclés que l'on voit passer sur le net ? Que penses-tu de tous ces chrétiens qui se querellent , se moralisent et s'accusent de tous les maux religieux au nom de la vérité biblique qu'ils pensent mieux connaitre que les autres ?

Pris au dépourvu, je ne savais que répondre sur le coup ! Comment répondre à cette question sans faire de même ? J'aurais bien aimé dire que tout ceci ressemblais à une cour de récréation d'enfants immatures mais dire cela, c'est oublier que je pourrais aussi réagir de la sorte dans d'autres contextes, comme tout un chacun d'ailleurs.

Cependant, cette phrase du Christ me vint à l'esprit et je lui dis simplement : si nous appliquions tous la sagesse chrétienne à partir de cette réflexion posée par le maitre lui-même : " Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? ", on critiquerait plus facilement soi-même et on prierait plus pour les autres, l'affaire serait résolue. Le déferlement de critiques sur les autres s'atténuerait et nous prierions comme enseignée par Jésus en Luc 18.9-14 :

" Il dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes se persuadant qu'elles étaient justes, et ne faisant aucun cas des autres : Deux hommes montèrent au temple pour prier; l'un était pharisien, et l'autre publicain. Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain; je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l'autre. Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé."

N'oublions pas pas que les vitrines virtuelles sont des places publiques et des lieux de rassemblement pour notre époque. Ce n'est pas parce que nous sommes cachés par nos écrans que les principes spirituels diffèrent... 

Le royaume de Dieu développe notre état d'esprit, que l'on soit dans le réel virtuel où le réel présentiel, rien ne change, la technologie ne fait parfois qu'amplifier et intensifier l'état d'esprit qui nous anime.

Travaillons à nous bénir évitant, autant que possible, à la prolifération d'échanges stériles : "Bienheureux sont ceux qui procurent la paix; car ils seront appelés enfants de Dieu." (Matthieu 5.9)

Tonino le 12/07/2021

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Tonino D'Arcangelo

Publié dans #L'agir éthique et l'enseignement du Christ, #Encouragement

Repost0

Publié le 5 Juillet 2021

LA GLOIRE A VENIR

Comme l'apôtre Paul le mentionne dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, l'union avec le Christ est essentiel et primordial !

"Je ne puis remercier Dieu: il nous associe toujours au cortège triomphal du Christ, par notre union avec lui, et il se sert de nous pour répandre en tout lieu, comme un parfum, la connaissance du Christ." 2 Corinthiens 2: 14

Combien j'ai pu découvrir au travers de ce passage et ceux que je citerai plus loin, l'importance de cette union. Je le savais déjà mais cela m'est apparu de manière nouvelle au travers de ces chapitres. L'union avec le Christ nous justifie devant Dieu (2 Co 5:21)lève aussi le voile qui couvre l'Esprit (2 Co 3:14). Lorsque quelqu'un se tourne vers le Seigneur, le voile est ôté. De quel voile parlons nous ici ? Le voile qui empêche de comprendre les réalités spirituelles en la personne de Jésus.

Dans ce passage, Paul parle de l'aveuglement et l'incapacité de comprendre des Israélites car il cite:"C'est dans l'union avec le Christ que le voile est levé".

J'ai pu dans mes réflexions personnelles faire le parallèle de l'importance de l'union avec le Christ ayant un effet direct sur nos aveuglements, nos voiles face aux compréhensions et croissances spirituelles. Cela a un effet libérateur immédiat et de longue durée.

L'union avec le Christ reflète la gloire de Dieu. Les Israélites n'ont pas pu regarder Moïse en face à cause de la gloire, pourtant passagère, dont rayonnait son visage (2 Co 3: 7). Souvenez-vous lorsqu'il est redescendu du mont Sinaï avec les tables de la loi après avoir passé ce temps dans la gloire de Dieu. Le ministère de Moïse a été glorieux (2 Co 3: 7) mais alors le ministère de l'Esprit ne serait il pas plus glorieux encore ? (2 Co 3: 8).

L'union avec le Christ transforme et reflète la gloire de Dieu, une gloire grandissante.

" Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons (reflétons) comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'oeuvre du Seigneur, c'est à dire de l'Esprit." (2 Co 3: 18).

Ce passage m'a beaucoup interpellé: "une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir." C'est vraiment encourageant et donne de l'espérance ! Cela nous attire à passer encore plus de temps dans l'union avec le Christ.

Bien-sûr, nous ne parlons pas ici de gloire avec des attraits visuels et terrestres même dans les projets pour le royaume de Dieu. Nous ne parlons pas non plus de gloire au service d'ambitions personnelles mais bien de gloire spirituelle ayant comme fruit ceux de l'Esprit (Galates 5: 22).

Encourageons-nous à casser le rythme et la routine quotidienne, à nous arrêter et prendre du temps avec le Seigneur. De revenir, pour ceux qui l'aurait délaissé, dans ce lieu secret où tout commence et tout recommence. Demandons-lui d'ôter le voile afin que nos yeux, nos raisonnements puissent être surpris par la beauté de sa présence révélée en nous et autour de nous. Cela nous demande parfois de déposer tout ce qui remplit et préoccupe notre temps et nos vies et de revenir à l'essentiel MAIS, merci Seigneur, que cela fait du bien!

Prions ensemble notre Dieu:

Viens bénir nos moments d'intimité avec toi. Viens visiter à nouveau nos temps de prière et de recherche de ton nom. Nous recherchons sincèrement et avec persévérance ton nom. Vois nos coeurs, nous t'attendons. Transforme nos vies. Reflète ta gloire encore davantage au travers de nous. Une gloire grandissante ! Ta gloire à venir! Amen.

Christine

Copyright © Christine & Tonino - Blog Réflexions Encouragements 2021

Politique de Reproduction
Les textes du Blog Réflexions Encouragements peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à  condition d'indiquer clairement la source http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog Réflexions Encouragements (http://christinetoninoreflexionsencouragementscom.over-blog.com) est exigée.

Voir les commentaires

Rédigé par Christine D'Arcangelo

Publié dans #Encouragement

Repost0